Être Femme aujourd'hui

Être une femme aujourd’hui – 6# Emy Ga, Libre de ses choix de vie

Le respect OU rien…

S’il y a une valeur à laquelle je tiens particulièrement, c’est le respect. Le respect doit gouverner tous les aspects de notre vie. A mon sens, c’est la base de toutes choses. Que ce soit le respect de soi, celui des autres ou plus généralement le respect de tout ce qui nous entoure.

 Dans une société où la différence et la diversité sont souvent prises pour une menace, il est impératif de le rappeler. D’autant plus que maintenant, donner son avis sur le choix et la vie des autres est devenu menu courant, même quand ce dernier n’est nullement sollicité.

L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne…

Qu’on se le dise, respecter l’autre ne veut pas forcément dire que l’on soit d’accord ni même que l’on cautionne. Cela veut juste dire que nous sommes assez matures pour comprendre que chaque individu est libre d’être qui il est, de choisir la vie qu’il veut mener, tant que cela n’entrave pas la liberté des autres.

Célébrons la diversité, l’affirmation de soi et la liberté…

Pour ma part, les codes de la normalité et les modèles tant chéris par la société m’ennuient au plus haut point. Je les remplace volontiers par la simplicité et l’authenticité. Voilà pourquoi, en ce mois de juin qui est la « pride month », j’avais à cœur de mettre en lumière le parcours édifiant d’une femme exceptionnelle.

Ce mois-ci, j’ai eu le plaisir d’échanger avec une femme transgenre à la personnalité bien trempée. Mais, ce n’est pas cela qui la définit. Styliste de talent, actrice, activiste engagée, elle compte parmi les références dans le domaine de la mode avant-gardiste à Madagascar.

Transgenre et fière…

Son parcours est une véritable leçon de vie. Celle d’une entrepreneure qui travaille dur pour vivre de sa passion et réaliser son rêve. Celle d’une femme qui malgré les obstacles et les difficultés sur son chemin, garde la tête haute et reste fière de ce qu’elle est. Et, aussi celle d’une personne qui s’engage pour l’égalité et la liberté de chacun. Il s’agit d’Emy Ga. Je vous invite à lire ce témoignage sans filtre, d’une femme d’aujourd’hui. Merci, Emy Ga pour ta gentillesse, ton authenticité et tes précieux conseils. Pour découvrir encore plus son univers cliquer ici.

1) Pour toi, c’est quoi être une femme ?

Être une femme, c’est être humaine, c’est être libre de devenir qui on est réellement. C’est être libre de ses choix de vie que ça plaise à la société ou non, c’est être libre d’être une personne complète sans tout le temps subir la comparaison de la part de la société.

2) Par rapport à ça, comment vis-tu ta féminité?

Je le vis bien je ne me fatigue jamais de le répéter parce que ma féminité c’est ma force !

3) Figure de la transidentité à Madagascar, peux-tu nous donner ta définition du genre ainsi que la différence entre « transgenre » et « transsexuelle » ?

Le genre c’est une énergie : énergie masculine et énergie féminine. Dans une personne, on peut trouver l’un, l’autre, les deux ou ni l’un ni l’autre indépendamment de son corps physique. « Transexuel » est un terme qui ne s’utilise plus le vrai terme c’est « Transgenre ».

4) Aujourd’hui, tu assumes pleinement ton identité, à partir de quel moment t’es-tu révélé pleinement femme ?

Pendant mon éveil spirituel, après avoir guéri toutes mes blessures du passé.

5) Sur les réseaux, tu réagis souvent aux actualités. Quel est le sujet qui te préoccupe le plus ?

La spiritualité.

6) A quoi aspires-tu aujourd’hui ?

À être heureuse, à faire de ma vie un paradis personnel sur terre.

7) On associe souvent, la femme à la séduction, quel est ton rapport à la séduction ? Et la vision qu'a les hommes malgaches par rapport à la transidentité ?

Personnellement, la séduction fait partie de mon être. C’est un jeu agréable à jouer et j’y trouve du plaisir. Je ne connais pas beaucoup de femmes trans, mais vis-à-vis de moi, (comme presque toutes les femmes, j’imagine),  certains hommes sont galants et gentils à mon égard tandis que d’autres sont de vrais enfoirés mal élevés! Ça dépend des hommes, pas de moi !

8) Quelle est la femme que tu as envie de devenir?

Moi dans 5 ans.

« Ma féminité c’est ma force ! « 

9) Si tu pouvais choisir, dans quelle époque aurais-tu aimé vivre, pourquoi ?

1692. Je vous laisse deviner pourquoi. 😉

10) Si l’on pouvait remonter le temps, que dirais-tu à l’enfant que tu étais ?

« Arrête de stresser pour rien, profite de ta vie, soit un peu plus insolente et parle fort! Crie s’ils ne t’entendent pas! »

11) Et qu’as-tu envie de souhaiter à la femme que tu seras dans dix ans ?

J’espère qu’elle sera devenue amour et qu’elle gagnera beaucoup plus en intelligence et en force.

12) Du coup, à cet instant, de quoi es-tu certaine?

Je suis certaine que je suis en vie et que je dois la vivre sans regret.

« Arrête de stresser pour rien, profite de ta vie, soit un peu plus insolente et parle fort! Crie s’ils ne t’entendent pas! »

Découvrez aussi :