Être Femme aujourd'hui

ÊTRE FEMME AUJOURD’HUI – #2 Une condition intérieure

Une voix...

Ces dernières années, on commence à entendre de plus en plus parler des Femmes. C’est un sujet passionnant, il y a tellement à dire et à savoir là-dessus. C’est ce qui m’a poussé à faire cette série d’articles. A la base, ce projet vient de mes propres questionnements et un profond désir de savoir comment font les autres. De ce fait, je donne la parole aux femmes. Chaque semaine, nous allons découvrir ensemble des tranches de vie, des parcours inspirants, parfois des émotions mais surtout une voix. La voix de celles qui se définissent par leurs propres mots ; de celles qui inspirent ; de sœurs, de copines, de mères. Bref, des héroïnes du quotidien qui se battent pour réussir leur vie mais aussi pour réussir dans la vie.

Parole de femme...

Cette semaine, je suis allée à la rencontre d’une jeune femme explosive. Elle s’appelle Soasoa Carole RAZANANTOANINA. Si je dois la décrire en un mot, je dirai « lumineuse ». Bonne vivante, elle aime faire la fête et flirte avec les codes de la société. Pour certains, c’est une femme qui s’assume, pour d’autres c’est une femme qui provoque. En vérité, elle est juste qui elle a envie d’être, quand elle en a envie, sans rien demander à personne. Pour ma part, c’est une femme forte et courageuse. Elle ose se montrer au monde telle qu’elle est. Elle ne triche pas. En outre, son parcours est une leçon d’audace. Celui d’une jeune femme malgache qui se bat pour son émancipation et son épanouissement personnel. Multi-facette, elle a des avis tranchés et n’a pas peur de les exprimer. Sa différence est sa Force. Notre échange m’a réellement touché de par sa sincérité. Elle a répondu à mes questions sans filtre et avec beaucoup d’autodérisions.

Pour toi, c’est quoi être une femme ?

Être femme c’est être une multitude de choses à la fois : Maman avec ou sans enfant, compagne. Ou juste une personne qui vit avec plein de petites spécificités mais qui réussit quand même à les rallier à son environnement. Souvent, c’est aussi être soi-même.  Pour moi je crois, être femme n’est pas seulement un sexe. C’est une condition intérieure.

Par rapport à ça, comment vis-tu ta féminité?

Aaah ça Mdr. Je la vivais mal. Quand j’étais plus jeune j’étais un peu garçon manqué. Donc, je n’exprimais pas vraiment ma féminité. J’ai même été dans une relation toxique plus tard où mon compagnon dévalorisait mon manque de féminité et mon aspect extérieur. Du coup, j’ai changé avec beaucoup de travail de soi. En fait, j’ai toujours été féminine. Peut-être que j’étais garçon manqué mais j’avais des ongles toujours nickel depuis toujours. C’est juste qu’à cet âge on ne s’en rend pas compte. On le fait parce que c’est joli mais pas pour affirmer quoi que ce soit.

En grandissant, j’ai eu un rapport plutôt agréable avec elle. Parce que j’ai appris à m’aimer. À aimer mon corps, à aimer mon côté garçon, mais aussi à embrasser ma féminitude.

Je l’adore mon corps.

Aujourd'hui, te considères-tu pleinement femme?

Oui oui, je me considère comme une petite femme (enfin je me surnomme toujours petit garçon des fois, mais c’est parce que j’aime bien être un peu boyish des fois.) Je peux être les deux à la fois.

Etre femme, atout ou faiblesse?

Définitivement un atout, la femme est une œuvre d’art. Malgré les petites discordances hormonales qui accompagne notre périple. Être une femme est plus qu’une chance. Ce n’est pas pour rien qu’elle est persécutée. Les hommes dans les religions savent qu’elle a de la valeur. C’est juste que le monde est peuplé de gens mauvais. On vit dans un monde d’hommes lol Donc au lieu de la choyer il la terrorise. Pour qu’elle ne comprenne pas sa valeur et se rende compte qu’elle est en sur nombre sur cette terre. Et qu’elle pourrait tout faire capout.

Je vois que tu réagis à beaucoup d'actualités. Quels sont les sujets qui te préoccupe le plus ?

Clairement j’ai fondé ma vocation pour la lutte pour les femmes (hehe surprise ? non pas vraiment Mdr). Je me sens concerner par la lutte pour les droits de la femme, l’égalité, la parité. Je soutiens spécifiquement le droit des femmes et des jeunes filles battues, abusées psychologiquement et sexuellement.

Sinon l’écologie. Je ne suis pas écolo à 100%. Toutefois, j’essaie de réduire au maximum mon empreinte sur la terre. Par des gestes très cons comme partager plein de publications sur le réchauffement climatique. Les trucs à faire et à ne pas faire.  Je limite ma consommation d’eau. Je suis incapable de passer à côté d’ordure sans les ramasser. Bref, des trucs comme ça quoi…

A quoi aspires-tu aujourd'hui?

Franchement ?  à survivre (Mdr). Non je déconne. En fait, aujourd’hui à l’instant t, je n’aspire qu’à réussir mes examens et faire une pause psychologique. Trop de sollicitations pour mon petit cerveau. Je suis étudiante salariée depuis deux ans dans une formation compliquée, plus une vie sociale remplie de hauts et de bas. Parce que bien sûr s’affirmer ça n’a pas que des côtés positifs Haha. Donc, j’aspire à faire une pause. Professionnellement et personnellement je n’ai rien prévu. Je l’avais prévu mais ça…

J’aspire aussi à évoluer. Je prévois toujours tout dans ma vie même les malheurs, j’essaie de les envisager (Mdr). Mais pour la première fois de ma vie je suis en mode « I don’t fucking know what am i gonna do » Lol.

Je ne sais pas ce que je veux être ou qui je veux être. Je sais qui je suis Oui. Néanmoins, qu’est-ce que je dois en faire…. No se !

En sachant ça, quelle est la femme que t'as envie de devenir?

Je vais te dire la femme que j’avais envie d’être il n’y a pas moins de 6 mois.

Donc avec ou sans aspiration mon but général est d’être accomplie qui englobe 3 paramètres :

  • Être indépendante financièrement (c’est vénal mais tout est dedans c’est pour ça que je bûche grave en bossant),
  • Être capable d’Aimer et être aimée,
  • Faire ce que j’aime professionnellement et personnellement.

Après le hic c’est de savoir ce que j’aime professionnellement. Personnellement, Ce n’est pas compliqué. Mais le devenir matériel nécessite réflexion et comme ils sont presque interdépendants… En gros quand j’aurais trouvé ce que je veux. Je veux juste être une femme respectable (mais pas trop), riche (mais pas trop). Bref, qui réussit (dans tous les sens) comme tout le monde.

Et socialement. Je voudrais, comme depuis le lycée, pouvoir aider à changer les gens… Et me changer grâce à eux aussi. Ça fait miss univers (Mdr)…

On associe souvent, la femme à la séduction, quel est ton rapport à la séduction?

Non. Je ne suis pas d’accord. La séduction n’est pas qu’à la femme pour moi. Je suis une séductrice quand je le veux. Le problème c’est que les gens ne savent plus faire la différence entre affection et séduction. D’où allumeuses et friendzoneuse. Lol

Pour moi la séduction est un art, un état, et parfois un don. C’est quelque chose que tu dégages ce n’est pas lié à ton genre. C’est le Charisme. Séduisant, ce dit d’une personne pour qui on a de l’attirance. Et l’attirance n’est pas que physique. Hehe

Et l’Amour, un des sujets souvent liés aux femmes en général, comment le définirais-tu ?

Mdr aaah pas le mien !! Bizarrement, bien que j’ai déjà été amoureuse, je n’ai jamais trouvé le grand amour donc je ne sais pas ce que c’est Mdr.

En fait, l’amour pour moi est assez compliqué à définir puisque j’aime beaucoup de monde. Cependant, je ne me suis jamais livrée totalement. Malgré que je parle et partage beaucoup de choses aux gens, je ne me livre jamais en personne. Je l’ai fait, et ça a fait mal. Depuis, je ne fais confiance à personne. Lol c’est moche mais en vrai je n’ai d’assurances en personne. C’est pour ça que j’ai une facilité à leur faire partager des choses. Je sais d’ores et déjà que tout ce que je dis sera retenue contre moi donc je sais à quoi m’attendre. Après, ça n’empêche pas les trahisons, les blessures et blablabla.

Si tu pouvais choisir, dans quelle époque aurais-tu aimé vivre, pourquoi ?

Depuis toujours et à jamais. Je ne sais pas pourquoi, j’aurais adoré vivre dans une période spécifique : les années 20. (J’ai même vérifié ma référence avant de te dire des conneries Mdr)

Effervescence du jazz et de la culture. Des bars clandestins qui vendaient de l’alcool de contrebande. Essor de l’art urbain, les années folles quoi, j’ai l’impression que j’ai été construite pour matcher à cette époque. C’était l’année où les femmes avaient le droit de porter des pantalons. Même si ce n’était officiel qu’en 1909.

Il n’y avait pas un climat aussi hostile à l’encontre des femmes fêtarde de mon genre. En ce temps, les femmes étaient des femmes et les hommes étaient des hommes. La musique, la chaleur, les aventures et l’alcool. En fait, voilà ma personnalité Mdr. C’est ça, j’aime la fête, la musique, l’art et la danse plus que l’argent. Durant les années 20 toutes ses belles choses ont été regroupées subtilement et avec de la classe.

Si l’on pouvait remonter le temps, que dirais-tu à la petite fille que tu étais ?

Tes parents t’aiment plus que tout au monde. Tu es une fille valeureuse ne laisse personne te dire le contraire. Ta différence fera ta force.

Et qu’as-tu envie de dire ou de demander à la femme que tu seras dans dix ans ?

Fait une pause de temps en temps. Je regrette de ne pas en avoir fait. Oooh et lâche prise. Tu ne contrôles pas tout.

Enfin, quel message as-tu envie de transmettre aux autres femmes ? et au monde ?

Je voudrais dire aux femmes : Soyons solidaire. La bataille n’est pas finie. On est à l’apogée de quelques choses de génial pour notre vie future. On s’est battu pendant des années pour avoir une indépendance par rapport à notre histoire. Nous ne sommes pas que des poules pondeuses, que des bonnes femmes, des vagins ambulants. On est tellement plus. Affirmons-nous !

Et au monde : Soyons plus ouvert et tolérant. Les différences devraient nous fortifier, non nous dressées les uns contre les autres. C’est normal d’avoir peur de l’inconnu. Mais nous vivons dans un monde à découvrir, en perpétuelle évolution. On n’a rien créé, on découvre. Ce sont des choses qui sont là depuis toujours sauf qu’on en a pas eu conscience. Donc, soyons tolérant et compatissant. Après tout il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

« J’ai appris à m’aimer. La femme est une oeuvre d’art. »

Envie de découvrir un autre témoignage inspirant ?